J’entends moins bien : comment cela se fait-il ?

Bon nombre de personnes souffrant de perte auditive comptent sur Hans Anders. Elles se demandent souvent ce qui cloche avec leur audition. Pour éclaircir tout cela, il est important de savoir comment notre audition fonctionne.

entendre

L’oreille : 3-en-1

Examinons donc d’abord notre oreille. On distingue trois parties : l’oreille externe, l’oreille moyenne et l’oreille interne. Toutes trois ont une forme, une structure et des fonctions propres à elles.

C’est l’oreille externe que l’on connaît le mieux. Nous en voyons une grande partie, le pavillon, quand nous sommes devant le miroir. Quant au conduit auditif, on le repère chaque fois que l’on se nettoie les oreilles avec un coton-tige. Le tympan fait également partie de l’oreille externe.

L’oreille moyenne forme avec l’oreille interne ‘l’oreille interne’. L’oreille moyenne est un espace rempli d’air derrière le tympan. A l’intérieur se situent nos osselets. Ceux-ci sont constitués du marteau, de l’enclume et de l’étrier. La chaîne des osselets est attachée d’un côté au tympan et de l’autre côté à une membrane qui ferme une petite ouverture dans la paroi de l’oreille interne. La trompe d’Eustache relie l’oreille moyenne au pharynx. De ce fait, la pression atmosphérique de l’oreille moyenne reste pareille à celle du milieu.

Vous connaissez peut-être mieux l’oreille interne sous le nom de cochlée. Ce canal enroulé est rempli de liquide et recouvert d’innombrables cils vibratiles. La cochlée est reliée au nerf acoustique et à notre organe de l’équilibre.

entends moins bien

Quel est le mécanisme de l’audition ?

L’audition est la conséquence d’une ingénieuse réaction en chaîne. Dans le pavillon, le son est perçu sous la forme d’ondes sonores. Ces ondes sonores sont transmises au tympan via le conduit auditif. Résultat : notre tympan se met à vibrer. Les vibrations mettent les osselets en mouvement.

Les osselets sont à leur tour en relation avec la cochlée. Le liquide présent dans la cochlée est mis en mouvement par le mouvement des osselets. Dans la cochlée, les nombreux cils vibratiles vont eux aussi alors se mettre à vibrer. Une réaction chimique se déclenche. Celle-ci active les terminaisons nerveuses.Le nerf transmet le message à notre cerveau. Et... nous percevons un son. Compliqué, n’est-ce pas ?

Mais ce n’est pas encore fini... Nous avons deux oreilles. Donc, il y a aussi deux signaux sonores qui aboutissent à notre cerveau. Des signaux qui, en plus, sont différents. Logique, le son n’atteint pas les deux oreilles au même moment. Ces deux signaux sont mis en relation par notre cerveau. C’est ainsi que nous savons d’où le son provient ; nous pouvons entendre leur direction.

Mais qu’en est-il si vous n’entendez plus correctement ?

Comme je l’ai déjà dit, l’audition est une réaction en chaîne. Et à chaque maillon de la chaîne, cela peut s’enrayer. Pour l’audition, il s’agit d’être très précis. Car dès que même une toute petite partie de notre oreille ne fonctionne pas bien, nous le remarquons tout de suite à la qualité de notre audition. Il existe différentes ‘pannes’ possibles :